Reprises

What A Wonderful World

La voix de Shane MacGowan, chanteur des Pogues, m’émeut. Il y a une humanité dans sa voix fêlée et toujours sur le fil question justesse qui me tire les larmes à chaque fois. Il me donne toujours l’impression de chanter depuis un vieux rade à l’heure de la fermeture, quand tout le monde est trop fatigué pour faire semblant et où la mélancolie prend le pas sur l’euphorie artificielle du début de soirée. 
Dans cette reprise du Wonderful World (1992) de Louis Amstrong (1967), la voix de Shane MacGowan contraste avec celle de Nick Cave, profonde, froide, presque mécanique. Sur le fil, elle donne à cette reprise la justesse qui aurait pu lui manquer avec le seul Nick Cave. En effet, si elle peut sonner de manière ironique (le clip dans un cabaret kitsch et triste, aux lumières clinquantes renforçant cette impression), MacGowan apporte un côté premier degré qui la sort de ce cynisme pour la rendre plus humaine et plus vraie.

 

L’originale de Louis Amstrong (1967) :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s