Reprises/whaaat ? C'est une reprise ?

Bitter Sweet Symphony / The Last Time / This May Be The Last Time

Bitter Sweet Symphony est une chanson de The Verve sortie en 1997 et qui a connu un très (très) grand succès tant au Royaume Uni qu’à l’international, se retrouvant dans le Top 20 d’une plus de vingtaine de pays.

Le problème c’est que Bitter Sweet Symphony utilise comme sample une réorchestration par le Andrew Oldham Orchestra d’un titre des Rolling Stones datant de 1965 The Last Time.


Au regard de l’énorme succès de la chanson, ABKCO Records, possesseur du catalogue des Rolling Stones, s’est sûrement dit que ça serait dommage de laisser passer autant de pognon et a intenté un procès au groupe pour plagiat. Effectivement, à l’écoute de la réorchestration du Andrew Oldham Orchestra, on peut se dire qu’il y a plagiat…Mais The Verve avait négocié une licence pour l’utiliser comme sample. Pas démonté, ABKCO Records a accusé le groupe de Richard Ashcroft d’avoir abusé de celui-ci. Du coup, The Verve fut obligé de créditer Mick Jagger et Keith Richards (chanteur et guitariste des Stones) comme compositeurs – Ashcroft restant tout de même crédité comme auteur – et la totalité des droits d’auteur de la chanson sont revenus à ABKCO.
The Verve ne touche donc plus un rond sur cette chanson. 

Simon Jones, le bassiste du groupe a expliqué que la répartition devant être de 50/50 au départ mais que quand ABKO a vu le succès de la chanson « Ils ont téléphoné et ont dit ‘nous voulons 100 pour cent ou nous le faisons sortir des magasins, vous n’avez pas beaucoup de choix. » (1)
C’est pourquoi vous entendez aujourd’hui Bitter Sweet Symphony dans beaucoup de pub, ABKO la vendant à tour de bras pour tout et à peu près n’importe quoi…et ce, contre la volonté des membres de The Verve qui assistent, dépités, à l’exploitation outrancière de leur chanson dont ils ne sont plus propriétaires.

Le plus cynique dans cette histoire c’est que Last Time – dont the Verve utilise la réorchestration – est fortement inspiré (pour ne pas dire carrément pompé) du gospel This May Be The Last Time enregistré par The Staple Singers en 1958 et dont, bien sûr, les crédits ne font aucunement mention, attribuant la paternité totale de la chanson à Jagger et Richards.

Last Time des Rolling Stones :

(1) « We were told it was going to be a 50/50 split, and then they saw how well the record was doing, » says Jones. « They rung up and said we want 100 per cent or take it out of the shops, you don’t have much choice » (http://www.musicsaves.org/verve/interviews/30.shtml)

Publicités

2 réflexions sur “Bitter Sweet Symphony / The Last Time / This May Be The Last Time

  1. Pingback: A well respected man | Mouise Bourgeois presents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s