Ma playlist idéale

Teenage riot

Aujourd’hui c’est dimanche et comme tous les dimanches (oui, bon) c’est le jour de ma playlist idéale.
Hier j’ai regardé une vidéo sur youtube qui parlait du mouvement grunge et qui mettait dans le même sac Soundgarden et Sonic Youth. « Scandale ! » me suis-je écriée (pour de vrai. J’ai vraiment crié « scandale », ce qui, vu de l’extérieur, était sûrement assez ridicule, mais bref, passons). Non mais sérieusement, Soundgarden et Sonic Youth ? SÉRIEUSEMENT ?
Bon, j’ai en détestation la plus totale la chanson Black Hole Sun de Soundgarden. Ne me demandez pas pourquoi, mais je la déteste : la guitare, le chant, les paroles gnnnnnnnnnnnnrââââh (la puissance de l’argumentation). Et si je ne déteste pas autant  le reste de leur répertoire, je ne l’apprécie pas non plus.

En plus, qualifier Sonic Youth de groupe grunge, faut le dire vite quand même. Le fait qu’ils aient signé en 1990 avec DGC, une filiale de la maison de disque Geffen (qui a notamment signé Nirvana), qu’ils soient parti en tournée avec le groupe de Cobain, ou même que leur musique du début des années 90 ait été influencé par le dit mouvement grunge – et qu’il l’ait influencé (Kurt Cobain étant très fan du groupe), ne fait pas d’eux un groupe grunge. On va dire que je pinaille, mais affilier Sonic Youth à un seul mouvement, bien démarqué dans le temps, c’est oublier que le groupe existe depuis 1981 et a été influencé par de nombreux autres artistes et sonorités qui ont contribué, de manière visible ou non, à la construction de leur propre son. Par exemple, si on ne peut absolument pas qualifier le son de Sonic Youth de Hip Hop, il est par contre évident qu’il a eu une influence sur le groupe. En effet, dès le milieu des années 80, le groupe décide de travailler avec le producteur Martin Bisi car celui-ci navigue dans toutes les scènes alternatives new-yorkaise, notamment Hip Hop, et qu’ils souhaitaient expérimenter une nouvelle approche musicale en s’inspirant de la manière de faire de ce mouvement émergent (1). Outre le travail de production, cette influence se confirme par la présence de Chuck D de Public Ennemy sur leur chanson « Kool Thing » (1990), et par leur duo avec Cypress Hill « I Love You Mary Jane » (1993) réalisé pour la BO du film La Nuit du Jugement de Stephen Hopkins 

Kool Thing

I Love You Mary Jane

Outre de grunge, Sonic Youth est souvent qualifier de rock alternatif ou de college rock ou de noise ou de no wave ou de post-punk, ou même de proto grunge. Le problème de ces catégories c’est qu’elles ne renvoient finalement pas à grand chose et servent souvent à nommer certaines musiques pour mieux les vendre…surtout dans le cas du grunge qui a permis de regrouper ensemble des groupes qui n’avaient pas grand chose à voir les uns avec les autres comme, je sais pas moi, au hasard, Soundgarden et Sonic Youth.

Bon, maintenant que j’ai râlé, je peux vous laisser avec leur magnifique Teenage riot (1988) qui figure dans mon top 5 des meilleures intro :

(1) « Psychic Confusion: The Sonic Youth Story » Par Steve Chick

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s