Ma playlist idéale/Reprises

Top 5 des chansons honteuses que je kiffe secrètement

Aujourd’hui j’ai un peu passé une journée de merde. Oh, ne vous inquiétez pas, rien de grave – même si je suis touchée de votre sollicitude à mon égard. C’était juste un lundi. Un lundi pourri. Comme tout les lundis. Vous-même vous savez. Et en plus, la cerise sur le mac do, c’était le dernier épisode de la saison 5 de Games of throne (no spoil, je sais).
Du coup, je me suis dit « hé ! Vu que c’est une journée de merde, tu pourrais parler de chansons de merde ! ». « Quelle bonne idée ! » me suis-je exclamée.

Je vais donc vous parler des chansons de merde que j’adore secrètement. Mes chansons honteuses, celles que j’écoute en baissant le volume au maximum pour éviter que mon/ma voisin-e de metro/bus/tram/rue n’entende le son qui s’échappe de mes écouteurs et devine ce que je suis en train de secrètement kiffer. Parce que j’ai beau aimer – adorer – Neil Young, en vrai, quand j’ai passé une journée de merde, ce n’est pas ce bon vieux Neil qui me remonte le moral. Non. Seule Britney à ce pouvoir là.
C’est comme pour les films :  j’aime le bon cinéma – Kubrick, Ettore Scola, Arthur Penn, Pasolini…(oui, j’étale ma culture Télérama, et alors ?), mais le film que j’ai le plus vu est … Love Actually. Honteux. J’ai dû le voir cinquante fois. Ou plus. C’est simple, à chaque fois que j’ai un coup de blues, ou du temps libre, je me matte Love Actually. Je le connais par cœur. L’autre film que je connais par cœur ? Dirty Dancing. Encore plus honteux. Et l’autre autre film que je connais par cœur ? Dirty Dancing 2. Là, l’échelle de la honte a explosé. (j’avoue, c’est à cause de Diego Luna : dès que l’aperçois dans un film, mes hormones organisent une techno parade.)

diego luna

coucou

En même temps, si je vous disais que quand je me sens un peu tristounette, je me matte « Salo ou les 120 jours de sodome », vous me prendriez pour une psychopathe. ET VOUS AURIEZ RAISON.

Bref.

C’est parti pour mon Top 5 des chansons honteuses que je kiffe secrètement.

En numéro 1, nous retrouvons l’espiègle Carly Rae Jepsen et son mythique « Call me maybe » (2012). Vous voulez me piéger à une soirée ? Vous la mettez et j’oublie la notion même de dignité : 

En numéro 2 :  Brit-brit avec Womanizer (2008) :

En numéro 3 :  Jessie J avec Price Tag (2011) : 

En numéro 4 :  Ke$ha avec TiK ToK (2009) : 

Et en numéro 5 **roulements de tambour** : Taylor Swift et son Shake It Off (2014) : 

Bon, après vous avoir montrer ma face sombre, voici pour finir deux reprises vraiment sympas de Call me Maybe :

Scott Bradlee & Postmodern Jukebox

Upon This Dawning  (un groupe italien de metalcore) :

Publicités

5 réflexions sur “Top 5 des chansons honteuses que je kiffe secrètement

  1. Je viens de regarder la vidéo en entier de Carly Rae Jepsen et je suis en mode « sourire niais ». Va t’en, sourire niais. Dommage pour je n’arrive pas à réecouter en Youtube les chefs d’oeuvre que sont Womanizer et Tik Tok. Allez je me lance, mon top 5 de mes chansons honteuses que jamais un critique des Inrocks n’avouerait (je m’en fous je n’en suis pas un)(liiibre)
    1/ Sara Bareilles – Brave
    2/Charli XCX – Superlove
    3/ Rita Ora – How we do (dans le même genre que TikTok de Ke$ha)
    4/ Marina and the diamonds – Primadonna

    5/ Sky Ferreira – Sad dream (je.. je sais !)
    6/Kylie Minogue – In my arms (<3 Calvin Harris)
    7/Gwen Stefani – Hollaback Girl
    8/Jamelia – superstar
    9/Mary J. Blige – Family Affair

    Bon je sais ça fait 8. Mais encore je me suis retenue. Je devrais, je le sais, faire immédiatement repentance et lister toute la musique validée "sérieuse" que je kiffe aussi, pour prouver au monde que si, je suis aussi sérieuse quand je veux, mais voilà, j'ai la flemme. Je remarque aussi que toutes ces chansons sont chantées par des femmes. Je laisse le soin à d'autre de tirer des conclusions, si ça leur fait du bien, qu'ils se fassent plaisir.
    Love Actually, c'est bien, j'aime aussi. Et à peu près tous les films avec Hugh Grant inside. Je valide ton choix, même si j'ai pas de paire, j'espère que ça comptera. Je n'ai encore jamais vu Dirty Dancing, mais je pense que je vais prochainement rattraper cette lacune cinématographique absolument inexcusable. Je me sens un peu nulle d'oser parler sans même l'avoir vu. Ca sera pour toutes les fois où je me suis emmerdée devant un film de Terence Mallick sans oser le dire. Je suggérerais également : Maid in Manhatan (avec Jennifer Lopez, rien de moins), The proposal, The wedding Singer (je l'ai vu une tripotée de fois, avec une BO d'enfer, Culture Club, Flying Lizzards – Money thats what I want, Elvis Costello, "Everyday I write the book", bon je pense que c'est quand même un peu mon film favori) Save the last Dance (avec Julia Stiles) et pour remonter un peu le temps, Pretty in Pink. Bon ben voilà je suis assez fière de moi, j'ai bien étalé ma culture.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s